Classification des marchandises dangereuses

Classification des matières dangereuses

Marchandises Dangereuses

Définition

Les marchandises dangereuses sont des matières, objets, solutions, mélanges, préparation, déchets qui présentent un risque pour la santé, la sécurité, les biens ou l’environnement.

Chaque marchandise dangereuse relève d’un ou de plusieurs types particuliers de risques. Elles sont répertoriées sous forme de classes de danger et possèdent un numéro ONU, défini par le comité d’experts des Nations Unies pour le transport des matières dangereuses et valable dans le monde entier.

 

Obligations et contrôles

Le transport de marchandises dangereuses est soumis à une réglementation de sécurité spécifique à chaque mode de transport qui fixe entre autre les conditions d’emballage, de documentation, de chargement, de déchargement, de manutention et de garde de ces marchandises. Les règles suivantes s’appliquent selon la situation :

  • ADR : accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route
  • IMDG : code de transport maritime international de marchandises dangereuses
  • IATA/OACI : réglementation pour le transport aérien international de marchandises dangereuses
  • ADN : accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par voie de navigation intérieure
  • RID : règlement concernant le transport international ferroviaire des marchandises dangereuses.

 

Numéro UN ou ONU

Le n° UN ou n° ONU est un numéro d’identification à 4 chiffres des marchandises dont le transport est réglementé. La liste des marchandises dangereuses (chapitre 3.2 de l’ADR, du RID et de l’IMDG, et chapitre 4.2 de la réglementation aérienne IATA) donne pour chaque marchandise, le n° ONU (ou UN), les informations relatives la classe, l’étiquetage, l’emballage, le type de transport, le code danger, … Ainsi sont indiquées sous forme de sigles, les principales règles à respecter afin d’expédier une marchandise dangereuse.

Les codes UN sont définis par le comité d’experts des Nations Unies pour le transport des matières dangereuses.

 

Le groupe d’emballage

Plusieurs marchandises dangereuses se voient également attribuer un groupe d’emballage (GE) qui indique le niveau de danger qu’elles posent. Les groupes d’emballage sont toujours inscrits en chiffres romains :

Groupe d’emballage I (X) : Niveau de danger élevé

subira un test de chute à 1,8 m (l’emballage le plus solide) pour les marchandises très dangereuses. (Les matières toxiques telles que le cyanure, et les matières infectieuses requièrent ce groupe d’emballage.)

Groupe d’emballage II (Y) : Niveau de danger moyen

subira un test de chute à 1,2 m* pour les marchandises moyennement dangereuses. (Les explosifs, les batteries destinées au transport aérien requièrent ce groupe d’emballage.)
*Si une caisse est destinée à contenir des explosifs, elle doit aussi être spécialement homologuée pour les explosifs.

Groupe d’emballage III (Z) : Niveau de danger faible

subira un test de chute à 0,8 m pour les marchandises moins (mais faiblement) dangereuses. (Par exemple, les liquides inflammables et les batteries destinées au transport routier exigent ce groupe d’emballage.)
Une caisse testée pour le groupe d’emballage I peut bien entendu être utilisée comme emballage du groupe II ou III, à condition que le poids maximal brut ne soit pas dépassé.

Aucun groupe d’emballage n’est attribué à :

  • Classe 2, Gaz;
  • Classe 6.2, Matières infectieuses
  • Classe 7, Matières radioactives

 

Classification

Les matières dangereuses sont réparties en neuf classes, selon le type de risque qu’elles représentent pour la sécurité publique. La plupart des classes sont subdivisées selon les caractéristiques d’un produit donné.

Classe 1 : matières et objets explosibles

Critères:

Sont des matières et objets au sens de la classe 1:

les matières explosibles: matières solides ou liquides (ou mélanges de matières) qui sont susceptibles, par réaction chimique, de dégager des gaz à une température, à une pression et à une vitesse telles qu’il peut en résulter des dommages aux alentours.

Matières pyrotechniques: matières ou mélanges de matières destinés à produire un effet calorifique, lumineux, sonore, gazeux ou fumigène ou une combinaison de tels effets, à la suite de réactions chimiques exothermiques auto-entretenues non détonantes;

les objets explosibles : objets contenant une ou plusieurs matières explosibles ou pyrotechniques;

les matières et objets qui sont fabriqués en vue de produire un effet pratique explosif ou pyrotechnique .

 

Les divisions de risque

La classe 1 comporte six divisions comme suit :

Classe 1.1 1.1 Matières et objets comportant un danger d’explosion en masse.

1.2 Matières et objets comportant un danger de projection sans danger d’explosion en masse.

1.3 Matières et objets comportant un danger d’incendie avec un danger léger de souffle ou de projection ou de l’un et l’autre, mais sans danger d’explosion en masse.

Classe 1.4 1.4 Matières et objets ne présentant qu’un danger mineur d’explosion en cas de mise à feu ou d’amorçage durant le transport.
Classe 1.5 1.5 Matières très peu sensibles comportant un danger d’explosion en masse, dont la sensibilité est telle que, dans les conditions normales de transport, il n’y a qu’une très faible probabilité d’amorçage ou de passage de la combustion à la détonation.
1.6 Objets extrêmement peu sensibles ne comportant pas de danger d’explosion en masse.

** Indication de la division

* Indication du groupe de compatibilité

 

Les groupes de compatibilité des matières et objets 

A Matière explosible primaire
B Objet contenant une matière explosible primaire et ayant moins de deux dispositifs de sécurité
C Matière explosible propulsive ou autre matière explosible déflagrante ou objet contenant une telle matière explosible
D Matière explosible secondaire détonante ou poudre noire ou objet contenant une matière explosible secondaire détonante, dans tous les cas sans moyens d’amorçage ni charge propulsive, ou objet contenant une matière explosible primaire et ayant au moins deux dispositifs de sécurité efficaces
E Objet contenant une matière explosible secondaire détonante, sans moyens d’amorçage, avec charge propulsive
F Objet contenant une matière explosible secondaire détonante, avec ses moyens propres d’amorçage, avec une charge propulsive ou sans charge propulsive
G Matière pyrotechnique ou objet contenant une matière pyrotechnique ou objet contenant à la fois une matière explosible et une composition éclairante, incendiaire, lacrymogène ou fumigène
H Objet contenant à la fois une matière explosible et du phosphore blanc
J Objet contenant à la fois une matière explosible et un liquide ou un gel inflammable
K Objet contenant à la fois une matière explosible et un agent chimique toxique
L Matière explosible, ou objet contenant une matière explosible et présentant un danger particulier et exigeant l’isolement de chaque type
N Objets contenant principalement des matières extrêmement peu sensibles
S Matière ou objet emballé ou conçu de façon à limiter à l’intérieur du colis

NOTA: Les objets du groupe de compatibilité K ne sont pas admis au transport (1.2K, No ONU 0020 et 1.3K, No ONU 0021).

 

caractéristiques de danger

Étiquettes et panneaux de danger Caractéristiques de danger Indications supplémentaires
1 – 1.5 – 1.6 Présentent un large éventail de propriétés et d’effets tels que détonation en masse, projection de fragments, incendie/flux de chaleur intense, formation de lumière aveuglante, bruit fort ou fumée. Sensible aux chocs et/ou aux impacts et/ou à la chaleur. Se mettre à l’abri en se tenant à l’écart des fenêtres.
1.4 Léger risque d’explosion et d’incendie. Se mettre à l’abri.

 

Classe 2 : Gaz

 

Critères:

Couvre les gaz purs, les mélanges de gaz, les mélanges d’un ou plusieurs gaz avec une ou plusieurs autres matières et les objets contenant de telles matières

Par gaz, on entend une matière qui:

  1. à 50 °C a une pression de vapeur supérieure à 300 kPa (3 bar); ou
  2. est complètement gazeuse à 20 °C à la pression standard de 101,3 kPa.

 

Les division:

Les matières de la classe 2 sont affectées à l’une des trois divisions ci-dessous, en fonction du danger principal qu’ils présentent:

2.1: gaz inflammables (correspond aux groupes désignés par un F majuscule)
2.2 : gaz ininflammables, non toxiques (correspond aux groupes désignés par un A ou un O majuscule)
Classe 2.3 2.3 : gaz toxiques (correspond aux groupes désignés par un T majuscule, c’est-à-dire T, TF, TC, TO, TFC et TOC)

 

 

Les subdivisions de classe 2:

Les matières et objets de la classe 2 sont subdivisés comme suit:

  1. Gaz comprimé: un gaz qui, lorsqu’il est emballé sous pression pour le transport, est entièrement gazeux à -50°C ; cette catégorie comprend tous les gaz ayant une température critique inférieure ou égale à -50 °C;
  2. Gaz liquéfié: un gaz qui, lorsqu’il est emballé sous pression pour le transport, est partiellement liquide aux températures supérieures à -50 °C. On distingue:
  • Gaz liquéfié à haute pression: un gaz ayant une température critique supérieure à -50 °C et inférieure ou égale à +65 °C; et
  • Gaz liquéfié à basse pression: un gaz ayant une température critique supérieure à +65 °C;
  1. Gaz liquéfié réfrigéré: un gaz qui, lorsqu’il est emballé pour le transport, est partiellement liquide du fait de sa basse température;
  2. Gaz dissous: un gaz qui, lorsqu’il est emballé sous pression pour le transport, est dissous dans un solvant en phase liquide;
  3. Générateurs d’aérosols et récipients de faible capacité contenant du gaz (cartouches à gaz);
  4. Autres objets contenant un gaz sous pression;
  5. Gaz non comprimés soumis à des prescriptions particulières (échantillons de gaz).
  6. Produits chimiques sous pression: matières liquides, pâteuses ou pulvérulentes sous pression auxquelles est ajouté un gaz propulseur qui répond à la définition d’un gaz comprimé ou liquéfié et les mélanges de ces matières.
  7. Gaz adsorbé: un gaz qui, lorsqu’il est emballé pour le transport, est adsorbé sur un matériau solide poreux résultant en une pression interne du récipient inférieure à 101,3 kPa à 20 °C et inférieure à 300 kPa à 50 °C.

Groupe des gaz:

Les matières et objets de la classe 2, à l’exception des aérosols et des produits chimiques sous pression, sont affectés à l’un des groupes ci-dessous, en fonction des propriétés dangereuses qu’ils présentent:

 

A asphyxiant TC toxique, corrosif
O comburant TO toxique, comburant
F inflammable TFC toxique, inflammable, corrosif
T toxique TOC toxique, comburant, corrosif
TF toxique, inflammable

 

Les principales propriétés et caractéristiques des gaz sont les suivantes

Gaz asphyxiants : Gaz non comburants, ininflammables et non toxiques et qui diluent ou remplacent l’oxygène normalement présent dans l’atmosphère. → lire la suite…

Gaz inflammables: Gaz qui, à une température de 20 °C et à la pression standard de 101,3 kPa:

  1.  sont inflammables en mélange à 13% au plus (volume) avec l’air; ou
  2. ont une plage d’inflammabilité avec l’air d’au moins 12 points de pourcentage quelle que soit leur limite inférieure d’inflammabilité.→ lire la suite…

Gaz comburants: Gaz qui peuvent, en général par apport d’oxygène, causer ou favoriser plus que l’air la combustion d’autres matières.→ lire la suite…

Gaz toxiques: Gaz qui:

  1. sont connus pour être toxiques ou corrosifs pour l’homme au point de présenter un danger pour la santé; ou
  2. sont présumés toxiques ou corrosifs pour l’homme parce que leur CL50 pour la toxicité aiguë est inférieure ou égale à 5 000 ml/m3 (ppm). → lire la suite…

Gaz corrosifs: Les gaz ou mélanges de gaz répondant entièrement aux critères de toxicité du fait de leur corrosivité doivent être classés comme toxiques avec un danger subsidiaire de corrosivité.

 

Caractéristiques de danger

Étiquettes et panneaux de danger Caractéristiques de danger Indications supplémentaires
2.1
  • Risque d’incendie.
  • Risque d’explosion.
  • Peut être sous pression. Risque d’asphyxie.
  • Peut causer des brûlures et/ou des engelures.
  • Les dispositifs de confinement peuvent exploser sous l’effet de la chaleur.
  • Se mettre à l’abri.
  • Se tenir à l’écart des zones basses.
2.2
  • Risque d’asphyxie.
  • Peut être sous pression.
  • Peut causer des engelures.
  • Les dispositifs de confinement peuvent exploser sous l’effet de la chaleur.
  • Se mettre à l’abri.
  • Se tenir à l’écart des zones basses.
2.3
  • Risque d’intoxication.
  • Peut être sous pression.
  • Peut causer des brûlures et/ou des engelures.
  • Les dispositifs de confinement peuvent exploser sous l’effet de la chaleur
  • Utiliser le masque d’évacuation d’urgence.
  • Se mettre à l’abri.
  • Se tenir à l’écart des zones basses.

 

Classe 3:  Liquides inflammables

 

Critères

Le titre de la classe 3 couvre les matières et objets contenant des matières de cette classe, qui:

  • ont, à 50 °C, une tension de vapeur d’au plus 300 kPa (3 bar) et ne sont pas complètement gazeuses à 20 °C et à la pression standard de 101,3 kPa; et
  • ont un point d’éclair d’au plus 60 °C.

 

Point éclair : température à partir de laquelle un liquide peut s’enflammer au contact d’une source de chaleur: flamme, étincelle… Si l’on retire la source de chaleur, l’inflammation s’arrête. En anglais le point éclair est noté «Flash point».

 

Le titre de la classe 3 couvre également :

 

  • les matières liquides et les matières solides à l’état fondu dont le point d’éclair est supérieur à 60 °C et qui sont remises au transport ou transportées à chaud à une température égale ou supérieure à leur point d’éclair.
  • les matières explosibles désensibilisées liquides

 

Par dérogation le carburant diesel, le gazole et l’huile de chauffe (légère) y compris les produits obtenus par synthèse ayant un point d’éclair supérieur à 60 °C, sans dépasser 100 °C, sont considérés comme des matières de la classe 3, N° ONU 1202.

 

Les subdivisions de classe 3

Les matières et objets de la classe 3 sont subdivisés comme suit:

Liquides inflammables, sans danger subsidiaire et objets contenant de telles matières:
F1 Liquides inflammables ayant un point d’éclair inférieur ou égal à 60 °C
F2 Liquides inflammables ayant un point d’éclair supérieur à 60 °C, transportés ou remis au transport à une température égale ou supérieure à leur point d’éclair (matières transportées à chaud)
F3 Objets contenant des liquides inflammables
FT Liquides inflammables, toxiques:
FT1 Liquides inflammables, toxiques
FT2  Pesticides
FC  Liquides inflammables, corrosifs;
FTC Liquides inflammables, toxiques, corrosifs;
D Liquides explosibles désensibilisés

 

Affectation aux groupes d’emballage

Les liquides inflammables doivent être affectés aux groupes d’emballage suivants selon le degré de danger qu’ils présentent pour le transport:

 

Groupe d’emballage Point d’éclair
(en creuset fermé)
Point initial d’ébullition
I – – ≤ 35 °C
IIa < 23 °C > 35 °C
IIIa ≥ 23 °C et ≤ 60 °C > 35 °C

 

a Voir aussi 2.2.3.1.4

 

caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger Indications supplémentaires
  • Risque d’incendie.
  • Risque d’explosion.
  • Les dispositifs de confinement peuvent exploser sous l’effet de la chaleur.
  • Se mettre à l’abri.
  • Se tenir à l’écart des zones basses.

 

 

Classe 4.1 Matières solides inflammables

 

Critères

Le titre de la classe 4.1 couvre les matières et objets inflammables et les matières explosibles désensibilisées qui sont :

  • les matières solides dont le point de fusion ou le point de fusion initial est supérieur à 20 ° C à une pression de 101,3 kPa; ou
  • les matières autoréactives liquides ou solides et les matières qui polymérisent.

 

Sont affectées à la classe 4.1:

Classe 4
  • les matières et objets solides facilement inflammables:Sont des matières pulvérulentes, granulaires ou pâteuses, qui sont dangereuses si elles prennent feu facilement au contact bref d’une source d’inflammation
  • les matières solides ou liquides autoréactives: sont des matières thermiquement instables susceptibles de subir une décomposition fortement exothermique, même en l’absence d’oxygène (air).
  • les matières solides explosibles désensibilisées ;
  • les matières apparentées aux matières autoréactives ;
  • les matières qui polymérisent:  les matières qui, sans stabilisation, sont susceptibles de subir une forte réaction exothermique résultant en la formation de molécules plus grandes ou résultant en la formation de polymères dans les conditions normales de transport.

Les subdivisions de classe 4.1

Les matières et objets de la classe 4.1 sont subdivisés comme suit:

F Matières solides inflammables, sans danger subsidiaire:
F1 Organiques
F2 Organiques, fondues
F3 Inorganiques
F4 Objets
FO Matières solides inflammables, comburantes
FT Matières solides inflammables, toxiques:
FT1 Organiques, toxiques
FT2 Inorganiques, toxiques
FC Matières solides inflammables, corrosives:
FC1 Organiques, corrosives
FC2 Inorganiques, corrosives
D Matières explosibles désensibilisées solides, sans danger subsidiaire
DT Matières explosibles désensibilisées solides, toxiques
SR Matières autoréactives:
SR1 Ne nécessitant pas de régulation de température
SR2 Nécessitant une régulation de température
PM Matières qui polymérisent:
PM1 Ne nécessitant pas une régulation de température
PM2 Nécessitant une régulation de température

 

caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger
  • Risque d’incendie.
  • Les matières inflammables ou combustibles peuvent prendre feu en cas de chaleur, d’étincelles ou de flammes.
  • Peut contenir des matières autoréactives risquant une décomposition exothermique sous l’effet de la chaleur, lors de contact avec d’autres substances (acides, composés de métaux lourds ou amines), de frictions ou de choc. Cela peut entraîner des émanations de gaz ou de vapeurs nocifs et inflammables ou l’auto-inflammation.
  • Les dispositifs de confinement peuvent exploser sous l’effet de la chaleur.
  • Risque d’explosion des matières explosibles désensibilisées en cas de fuite de l’agent de désensibilisation.

 

Classe 4.2 Matières sujettes à l’inflammation spontanée

 

Critères

Le titre de la classe 4.2 couvre:

  • les matières pyrophoriques qui sont des matières, y compris mélanges et solutions; liquides ou solides, qui, au contact de l’air, même en petites quantités, s’enflamment en l’espace de 5 minutes. Ces matières sont celles de la classe 4.2 qui sont les plus sujettes à l’inflammation spontanée; et
  • les matières et objets auto-échauffants qui sont des matières et objets, y compris mélanges et solutions, qui, au contact de l’air, sans apport d’énergie, sont susceptibles de s’échauffer. Ces matières ne peuvent s’enflammer qu’en grande quantité (plusieurs kilogrammes) et après un long laps de temps (heures ou jours).

 

Propriétés

Classe 4.2 L’auto-échauffement d’une matière est un procédé où la réaction graduelle de cette matière avec l’oxygène (de l’air) produit de la chaleur. Si le taux de production de chaleur est supérieur au taux de perte de chaleur alors la température de la matière augmente, ce qui, après un temps d’induction, peut entraîner l’auto-inflammation et la combustion.

 

Les subdivisions de classe 4.2

Les matières et objets de la classe 4.2 sont subdivisés comme suit:

S Matières sujettes à l’inflammation spontanée sans danger subsidiaire:
S1 Organiques, liquides
S2 Organiques, solides
S3 Inorganiques, liquides
S4 Inorganiques, solides
S5 Organométalliques
S6 Objets
SW Matières sujettes à l’inflammation spontanée, qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables
SO Matières sujettes à l’inflammation spontanée, comburantes
ST Matières sujettes à l’inflammation spontanée, toxiques:
ST1 Organiques, toxiques, liquides
ST2 Organiques, toxiques, solides
ST3 Inorganiques, toxiques, liquides
ST4 Inorganiques, toxiques, solides
SC Matières sujettes à l’inflammation spontanée, corrosives:
SC1 Organiques, corrosives, liquides
SC2 Organiques, corrosives, solides
SC3 Inorganiques, corrosives, liquides
SC4 Inorganiques, corrosives, solides

 

Affectation aux groupes d’emballage

Groupe d’emballage I : Les matières spontanément inflammables (pyrophoriques)

Groupe d’emballage II : Les matières et objets auto-échauffants

Groupe d’emballage III : Les matières peu auto-échauffantes

 

caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger
Risque d’incendie par inflammation spontanée si les emballages sont endommagés ou le contenu répandu. Peut présenter une forte réaction à l’eau.

 

Classe 4.3 Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables

 

Critères

Le titre de la classe 4.3 couvre les matières qui, par réaction avec l’eau, dégagent des gaz inflammables susceptibles de former des mélanges explosifs avec l’air, ainsi que les objets contenant de telles matières.

Propriétés

 Certaines matières, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables qui peuvent former des mélanges explosifs avec l’air. Ces mélanges sont facilement enflammés sous l’effet de tout agent ordinaire d’allumage, notamment par une flamme nue, des étincelles causées par un outil, des lampes non protégées, etc. Les effets résultant de souffle et d’incendie peuvent être dangereux pour les personnes et l’environnement.

 

Les subdivisions de classe 4.3

Les matières et objets de la classe 4.3 sont subdivisés comme suit:

W Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables, sans danger subsidiaire, et objets contenant de telles matières:
W1 Liquides
W2  Solides
W3 Objets
WF1 Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables, liquides, inflammables
WF2 Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables, solides, inflammables
WS Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables, solides, auto-échauffantes
WO Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables, solides, comburants
WT Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables, toxiques:
WT1 Liquides
WT2 Solides
WC Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables, corrosifs:
WC1 Liquides
WC2 Solides
WFC Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables, inflammables, corrosives

 

Affectation aux groupes d’emballage

Groupe d’emballage I : toute matière qui réagit vivement avec l’eau à la température ambiante

Groupe d’emballage II : toute matière qui réagit assez vivement avec l’eau à la température ambiante

Groupe d’emballage III : toute matière qui réagit lentement avec l’eau à la température ambiante

 

caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger Indications supplémentaires
Risque d’incendie et d’explosion en cas de contact avec l’eau. Les matières renversées doivent être recouvertes de manière à être tenues à l’écart de l’eau.

 

Classe 5.1 Matières comburantes

 

Critères

Classe 5.1 Le titre de la classe 5.1 couvre les matières qui, sans être nécessairement combustibles elles-mêmes, peuvent, en général, en cédant de l’oxygène, provoquer ou favoriser la combustion d’autres matières, et les objets contenant de telles matières.

 

Les subdivisions de classe 5.1

Les matières de la classe 5.1 et les objets contenant de telles matières sont subdivisés comme suit:

O Matières comburantes sans danger subsidiaire ou objets contenant de telles matières
O1 Liquides
O2 Solides
O3 Objets
OF Matières solides comburantes, inflammables
OS Matières solides comburantes, sujettes à l’inflammation spontanée
OW Matières solides comburantes, qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables
OT Matières comburantes toxiques
OT1 Liquides
OT2 Solides
OC Matières comburantes corrosives
OC1 Liquides
OC1 Solides
OTC Matières comburantes toxiques, corrosives

 

caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger Indications supplémentaires
Risque de forte réaction, d’inflammation et d’explosion en cas de contact avec des matières combustibles ou inflammables. Éviter le mélange avec des matières inflammables ou facilement inflammables (par exemple, sciure).

 

Classe 5.2 Peroxydes organiques

Critères

Le titre de la classe 5.2 couvre les peroxydes organiques et les préparations de peroxydes organiques.

Définition

Les peroxydes organiques sont des matières organiques contenant la structure bivalente -O-O- et pouvant être considérées comme des dérivés du peroxyde d’hydrogène, dans lequel un ou deux des atomes d’hydrogène sont remplacés par des radicaux organiques.→ lire la suite…

Propriétés

Les peroxydes organiques sont sujets à décomposition exothermique à température normale ou élevée. La décomposition peut s’amorcer sous l’effet de la chaleur, du frottement, du choc, ou du contact avec des impuretés (acides, composés de métaux lourds, amines, etc.).

Pour certains peroxydes organiques, une régulation de température est obligatoire pendant le transport.

Les subdivisions de classe 5.2

Les matières de la classe 5.2 sont subdivisées comme suit:

P1 Peroxydes organiques, ne nécessitant pas de régulation de température;

P2 Peroxydes organiques, nécessitant une régulation de température.

 

caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger Indications supplémentaires
Risque de décomposition exothermique en cas de fortes températures, de contact avec d’autres matières (acides, composés de métaux lourds ou amines), de frictions ou de choc. Cela peut entraîner des émanations de gaz ou de vapeurs nocifs et inflammables ou l’auto-inflammation. Éviter le mélange avec des matières inflammables ou facilement inflammables (par exemple, sciure).

 

Classe 6.1 Matières toxiques

 

Critères

Classe 6.1 Le titre de la classe 6.1 couvre les matières dont on sait, par expérience, ou dont on peut admettre, d’après les expérimentations faites sur les animaux, qu’elles peuvent, en quantité relativement faible, par une action unique ou de courte durée, nuire à la santé de l’homme ou causer la mort par inhalation, par absorption cutanée ou par ingestion.

 

Définitions

Aux fins de l’ADR, on entend:

Par DL50 (dose létale moyenne) pour la toxicité aiguë à l’ingestion,

Par DL50 pour la toxicité aiguë à l’absorption cutanée,

Par CL50 pour la toxicité aiguë à l’inhalation.

Dose létale 50 (DL50) ou dose létale médiane = indicateur quantitatif de la toxicité d’une substance, indique la dose de substance causant la mort de 50 % d’une population animale donnée (souvent des souris ou des rats) dans des conditions d’expérimentation spécifiques

  • S’exprime en milligrammes de matière active par kilogramme d’animal (mg/kg)
  • Plus le chiffre est petit, plus la substance est toxique

Concentration Létale 50 (CL50) : Concentration létale qui provoque 50% de mortalité dans la population d’organismes étudiée, pendant un temps donné, par administration unique.

Les subdivisions de classe 6.1

Les matières de la classe 6.1 sont subdivisées comme suit:

T Matières toxiques sans danger subsidiaire:
T1 Organiques, liquides T6 Pesticides, liquides
T2 Organiques, solides T7 Pesticides, solides
T3 Organométalliques T8 Échantillons
T4 Inorganiques, liquides T9 Autres matières toxiques
T5 Inorganiques, solides T10 Objets
TF Matières toxiques inflammables:
TF1 Liquides TF1 Solides
TF1 Liquides, pesticides
TS Matières toxiques auto-échauffantes, solides
TW Matières toxiques qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables:
TW1 Liquides TW2 Solides
TO Matières toxiques comburantes:
TO1 Liquides TO2 Solides
TC Matières toxiques corrosives
TC1 Organiques, liquides TC3 Inorganiques, liquides
TC2 Organiques, solides TC4 Inorganiques, solides
TFC Matières toxiques inflammables corrosives
TFW Matières toxiques inflammables qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables.

 

Classification et affectation aux groupes d’emballages

Les matières de la classe 6.1 doivent être classées dans trois groupes d’emballage, selon le degré de danger qu’elles présentent pour le transport, comme suit:

Groupe d’emballage I: Matières très toxiques

Groupe d’emballage II: Matières toxiques

Groupe d’emballage III: Matières faiblement toxiques

 

caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger Indications supplémentaires
  • Risque d’intoxication par inhalation, contact avec la peau ou ingestion.
  • Risque pour l’environnement aquatique ou les systèmes d’évacuation des eaux usées.
Utiliser le masque d’évacuation d’urgence.

 

 

Classe 6.2 Matières infectieuses

Critères

Classe 6.2 Le titre de la classe 6.2 couvre les matières infectieuses.

Les matières infectieuses : sont les matières dont on sait ou dont on a des raisons de penser qu’elles contiennent des agents pathogènes.

Les agents pathogènes : sont définis comme des micro-organismes (y compris les bactéries, les virus, les rickettsies, les parasites et les champignons) et d’autres agents tels que les prions, qui peuvent provoquer des maladies chez l’homme ou chez l’animal.

 

Les subdivisions de classe 6.2

Les matières de la classe 6.2 sont subdivisées comme suit:

I1 Matières infectieuses pour l’homme
I2 Matières infectieuses pour les animaux uniquement
I3 Déchets d’hôpital
I4 Matières biologiques

 

caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger
  • Risque d’infection.
  • Peut provoquer des maladies graves chez l’être humain ou les animaux
  • Risque pour l’environnement aquatique ou les systèmes d’évacuation des eaux usées.

 

Classe 7 – Matières radioactives

 

Définitions

Par matières radioactives, on entend toute matière contenant des radionucléides pour laquelle à la fois l’activité massique et l’activité totale dans l’envoi

 

 

Contamination

Par contamination, on entend la présence sur une surface de substances radioactives en quantité dépassant 0,4 Bq/cm2 pour les émetteurs bêta et gamma et les émetteurs alpha de faible toxicité ou 0,04 Bq/cm2 pour tous les autres émetteurs alpha.

Par contamination non fixée, on entend la contamination qui peut être enlevée d’une surface dans les conditions de transport de routine.

Par contamination fixée, on entend la contamination autre que la contamination non fixée.

Le Becquerel (Bq) est l’unité de mesure de la radioactivité d’un corps. Elle caractérise le nombre de désintégrations spontanées de noyaux d’atomes instables qui s’y produit par seconde. Dans le corps humain, la radioactivité est naturellement de 120 Bq/kg.

 

Caractéristiques de danger

Étiquettes et panneaux de danger Caractéristiques de danger Indications supplémentaires
7A – 7B – 7C- 7D Risque d’absorption et de radiation externe. Limiter le temps d’exposition
7E Risque de réaction nucléaire en chaîne.

 

 

Classe 8 matières corrosives

 

Définition

Classe 8 Les matières corrosives sont des matières qui, par action chimique, causent des dommages irréversibles à la peau ou qui, en cas de fuite, peuvent endommager sérieusement ou même détruire d’autres marchandises ou les engins de transport. Sont également visées par le titre de la présente classe d’autres matières qui ne forment une matière corrosive liquide qu’en présence de l’eau ou qui, en présence de l’humidité naturelle de l’air, produisent des vapeurs ou des brouillards corrosifs.

 

Les subdivisions de classe 8

Les matières et objets de la classe 8 sont subdivisés comme suit:

C1-C11 Matières corrosives sans risque subsidiaire et objets contenant de telles matières:
C1-C4 Matières de caractère acide:
C1 Inorganiques, liquides C3 Organiques, liquides
C2 Inorganiques, solides C4 Organiques, solides
C5-C8 Matières de caractère basique:
C5 Inorganiques, liquides C7 Organiques, liquides
C6 Inorganiques, solides C8 Organiques, solides
C9-C10 Autres matières corrosives:
C9 Liquides C10 Solides
C11 Objets
CF Matières corrosives, inflammables:
CF1 Liquides CF2 Solides
CS Matières corrosives, auto-échauffantes:
CS1 Liquides CS2 Solides
CW Matières corrosives qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables:
CW1 Liquides CW2 Solides
CO Matières corrosives comburantes:
CO1 Liquides CO2 Solides
CT Matières corrosives toxiques et objets contenant de telles matières:
CT1 Liquides CT3 Objets
CT2 Solides
CFT Matières corrosives liquides, inflammables, toxiques
COT Matières corrosives comburantes, toxiques.

 

Affectation aux groupes d’emballage

Les matières de la classe 8 doivent être classées dans trois groupes d’emballage, selon le degré de danger qu’elles présentent pour le transport, d’après les critères suivants:

  1.  Groupe d’emballage I: matières très dangereuses;
  2.  Groupe d’emballage II: matières présentant un danger moyen;
  3. Groupe d’emballage III: matières présentant un danger faible;

 

caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger
  • Risque de brûlures par corrosion.
  • Peuvent réagir fortement entre elles, avec de l’eau ou avec d’autres substances.
  • La matière répandue peut dégager des vapeurs corrosives.
  • Risque pour l’environnement aquatique ou les systèmes d’évacuation des eaux usées.

 

Classe 9 Matières et objets dangereux divers

 

Critères

classe 9 Le titre de la classe 9 couvre les matières et objets qui, en cours de transport, présentent un danger autre que ceux visés par les autres classes.

 

Les subdivisions de classe 9

Les matières et objets de la classe 9 sont subdivisés comme suit:

M1 Matières qui, inhalées sous forme de poussière fine, peuvent mettre en danger la santé
M2 Matières et objets qui, en cas d’incendie, peuvent former des dioxines
M3 Matières dégageant des vapeurs inflammables
M4 Piles au lithium
M5 Engins de sauvetage
M6-M8 Matières dangereuses pour l’environnement:
M6 Matières polluantes pour l’environnement aquatique, liquides
M7 Matières polluantes pour l’environnement aquatique, solides
M8 Micro-organismes et organismes génétiquement modifiés
M9-M10 Matières transportées à chaud:
M9 Liquides
M10 Solides
M11 Autres matières et objets qui présentent un danger au cours du transport, mais ne relevant pas de la définition d’une autre classe.

 

Définitions et classification

  • Matières qui, inhalées sous forme de poussière fine, peuvent mettre en danger la santé comprennent l’amiante et les mélanges contenant de l’amiante.
  • Les matières et objets qui, en cas d’incendie, peuvent former des dioxines
  • Les matières dégageant des vapeurs inflammables comprennent les polymères contenant des liquides inflammables ayant un point d’éclair ne dépassant pas 55 °C.
Classe 9A

        9A

Batteries et Piles au lithium:

Les batteries au lithium sont devenues la source d’énergie privilégiée pour alimenter une grande variété de produits électroniques : ordinateurs, consoles de jeux, appareils photos, caméras, smartphones, vélos électriques…

Cette possibilité de stockage d’énergie crée des situations de dangers : incendies, explosions, dégagements de chaleur.

Pour s’en prémunir, une réglementation abondante a été mise en place.

Le transport du lithium est réglementé par l’Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route (ADR), les instructions techniques de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), les règles de transport de matières dangereuses de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), et le Code international du transport de matières dangereuses par voie maritime (Code IMDG).

Il est important de classer et connaître les règles associées à chaque mode de transport.

 

Caractéristiques de danger

Caractéristiques de danger
  • Risque de brûlures.
  • Risque d’incendie.
  • Risque d’explosion.
  • Risque pour l’environnement aquatique ou les systèmes d’évacuation des eaux usées

Textes de références :

ADR Partie 2 : Classification


Share

Read More Post
error: Content is protected !!