Distances de sécurité, de freinage et d’arrêt

Distances de sécurité

Distance d’arrêt

La distance d’arrêt c’est la distance parcourue par véhicule entre le moment où le conducteur voit l’obstacle et l’arrêt complet du véhicule.

Cette distance correspond à la distance parcourue pendant le temps de réaction + la distance de freinage.

 

Elle varie selon :

    • l’état physique du conducteur, Fatigue, alcool, drogue, stress…
    • la vitesse du véhicule,
    • l’adhérence des pneumatiques, Pluie, neige…
    • l’état du véhicule, Freins, suspensions…
    • l’environnement. Descente, montée…

 

Le temps de réaction

C’est le temps qui s’écoule entre la perception d’un obstacle par le conducteur et sa réaction.

C’est le temps qu’il lui faut pour :

    • percevoir
    • analyser
    • décider
    • agir

Entre la perception et l’action, il s’écoule en moyenne 1 seconde pour un conducteur attentif et en bonne condition. C’est cette valeur moyenne que l’on retiendra.

Pendant le temps de réaction, le véhicule continue de rouler à la même vitesse. La distance parcourue pendant le temps de réaction dépend donc de la vitesse du véhicule.

Il  augmente aussi avec la fatigue, l’alcool, la drogue ou certains médicaments.

Dans certains cas, je peux légèrement réduire mon temps de réaction. Par exemple, en plaçant mon pied au-dessus de la pédale de frein si j’ai compris qu’une situation pourrait devenir dangereuse. C’est l’ANTICIPATION.

 

La distance de freinage

La distance de freinage c’est la distance parcourue par un véhicule entre le moment où le conducteur commence à freiner et l’arrêt du véhicule.

La distance de freinage varie selon :

    • La vitesse du véhicule
    • L’efficacité du système de freinage
    • L’état de la route : une chaussée mouillée
    • La pente : en descente, cette distance augmente.

 

Distance d’arrêt

 

 

Distance de sécurité

C’est la distance que je dois laisser avec le véhicule qui me précède. Cette distance me permettra d’éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d’arrêt subit du véhicule devant moi. Cette distance est d’autant plus grande que la vitesse est plus élevée.

Hors agglomération :

    • La distance entre deux véhicules ne doit pas être inférieure à 70 mètres ;
    • Lorsque des véhicules ou des ensembles de véhicules dont le poids total en charge autorisé ou le poids total roulant autorisé dépasse 3.500 kilogrammes ou bien dont la longueur dépasse 7 mètres se suivent à la même vitesse, un intervalle d’au moins 100 mètres doit être laissé entre chacun d’eau.

A l’intérieur des agglomérations :

    • le convoi doit être fractionné en tronçons mesurant chacun 50 mètres de longueur au plus, attelage compris,
    • pour les convois de véhicules à traction animale, ou remorques comprises pour les convois de véhicules automobiles. L’intervalle entre 2 tronçons consécutifs doit être d’au moins 30 mètres.

La distance de sécurité doit être augmentée lorsque l’état de la route ou la visibilité sont mauvais ou lorsque la distance séparant les véhicules est insuffisante à cause de la vitesse ou lorsque la vigilance du conducteur peut être diminuée à cause de la longueur du trajet ou de la fatigue.

Ces dispositions ne sont pas applicables aux convois militaires.

 

Distance de sécurité non respectée : les risques

 

Distance de sécurité et accidents

Le nombre d’accidents liés à un manque de distance de sécurité est conséquent et ses répercussions peuvent être tragiques. Plus la vitesse augmente, plus la force de l’impact en cas de choc sera violente.

A titre informatif, voici ce que représente un choc avant/arrière selon votre vitesse :

    • à 30 km/h,  le choc équivaut déjà à une chute du premier étage d’un bâtiment, soit d’environ 3 mètres
    • à 50 km/h, cela équivaut à tomber d’environ 8 mètres (troisième étage).
    • à 100 km/h on passe à 32 mètres, (douzième étage)
    • à 130 km/h on tombe à près de 60 mètres (vingt-deuxième étage)

 

La vitesse augmente la violence des chocs

 

violence des chocs

 

Maintenir la distance de sécurité : les pièges à éviter

De nombreux conducteurs pensent que le système ABS, qui permet de freiner fort sans risque de blocage des roues, réduit leur distance d’arrêt et leur permet donc de réduire leur distance de sécurité. Il n’en est rien ! Ce système permet simplement de garder le contrôle de la trajectoire, mais le calcul de la distance de sécurité sur autoroute et sur route reste le même.

Les conducteurs pressés ont également l’impression qu’en “collant” le véhicule de devant, ils gagneront du temps. C’est faux : si le véhicule devant se déplace à 50 km/h, vous roulerez également à 50 km/h, que vous soyez très près du véhicule devant ou non.

Au final, il faut essayer de créer comme un “coussin d’espace” autour de votre véhicule. Celui-ci englobe les distances de sécurité avant/arrière et les distances de sécurité latérales et vous protégera, ainsi que les autres usagers de la route, en cas d’imprévu.

Maintenir la distance de sécurité sur autoroute et sur route est important dans toutes les conditions de circulation. Découvrez tous nos conseils pour rester en sécurité lorsque la circulation est dense que vous vous situez dans une file de véhicules.

Textes de références :

Loi n° 52-05 : l’usage de la voie publique

 

Chapitre II

De l’usage de la voie publique

 

Article 86

Les règles de la circulation définissent les obligations qui incombent aux usagers de la voie publique.

 Ces règles sont fixées par l’administration afin de préserver en tous lieux et en toutes circonstances, l’ordre public, la sécurité publique, la sécurité des conducteurs et de leurs passagers, la sauvegarde de la santé des personnes et la qualité de l’environnement, la protection des biens meubles et immeubles des usagers, des tiers, des personnes publiques ou privées et la protection de la voie publique.

 

Article 87

Les règles de la circulation sur la voie publique, fondées sur les principes posés ci-dessus, doivent permettre d’assurer la commodité de la circulation des usagers de la voie publique et la fluidité de la circulation des véhicules, le transport sécurisé des personnes et des biens, l’usage des véhicules sans gêne pour les autres usagers de la voie publique.

 A ces fins, les règles de la circulation sur la voie publique sont, dans les agglomérations ou en dehors de celles-ci :

 

A)   Les règles d’usage général des voies ouvertes à la circulation publique applicables à tous les usagers de la voie publique, qui concernent notamment :

    1. la conduite des véhicules et des animaux ;
    2. l’usage des dispositifs d’éclairage et de signalisation des véhicules ;
    3. l’emploi des avertisseurs lumineux ou sonores ;
    4. les distances de sécurité suffisantes à maintenir en circulation ;
    5. …………………………………………… ;

Décret n° 2-10-420 : Respect des distances de sécurité suffisantes
  • Décret n° 2-10-420 du 29 septembre 2010 pris pour l’application des dispositions de la loi n°52-05 portant code de la route, relatives aux règles de la circulation routière. Bulletin Officiel n° 5878 bis du 30/09/ 2010

 

Chapitre 2

Respect des distances de sécurité suffisantes

Article 10

Le conducteur doit se tenir à une distance de sécurité suffisante pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d’arrêt subit du véhicule qui le précède du même convoi.

  • En dehors des agglomérations :
      • La distance entre deux véhicules d’un même convoi en circulation ne doit pas être inférieure à 70 mètres ;
      • Lorsque des véhicules ou des ensembles de véhicules dont le poids total en charge autorisé ou le poids total roulant autorisé dépasse 3.500 kilogrammes ou bien dont la longueur dépasse 7 mètres se suivent à la même vitesse, un intervalle d’au moins 100 mètres doit être laissé entre chacun d’eau. ;
  • A l’intérieur des agglomérations : le convoi doit être fractionné en tronçons mesurant chacun 50 mètres de longueur au plus, attelage compris, pour les convois de véhicules à traction animale, ou remorques comprises pour les convois de véhicules automobiles. L’intervalle entre 2 tronçons consécutifs doit être d’au moins 30 mètres.

 

La distance de sécurité doit être augmentée lorsque l’état de la route ou la visibilité sont mauvais ou lorsque la distance séparant les véhicules est insuffisante à cause de la vitesse ou lorsque la vigilance du conducteur peut être diminuée à cause de la longueur du trajet ou de la fatigue.

Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux convois militaires.



Share

Read More Post
error: Content is protected !!