Les ports et les quartiers maritimes

les stratégies portière national

Les quartiers maritimes

Le quartier maritime ou quartier des affaires maritimes est une subdivision administrative où s’exerce la gestion sociale des marins « inscrits maritimes », l’enregistrement des navires et des rôles d’équipage, la gestion du Domaine Public Maritime, la saisie et le traitement des statistiques de pêche, les fonctions de contrôle et de police.

 

Liste des quartiers maritimes

Le littoral du Royaume du Maroc est divisé en neuf quartiers maritimes avec chefs-lieux et sous-quartiers ainsi qu’il est indiqué ci-après :

 

Quartier maritime Chef-lieu Numéro attribues Sous-quartiers Numéros attribues
1- Quartier de Nador:
s’étendant de l’embouchure du Rio-Kiss jusqu’à l’embouchure du Rio-Abduna
Nador 1 Saïdia 1/1
Torres de Alcala 2/1
2- Quartier d’Al Hoceima:
s’étendant de l’embouchure du Rio-Abduna à l’embouchure du Rio-Lau ;
Al Hoceima 2 Torres de Alcala 2/1
Jebha 2/2
3- Quartier de Tanger:
s’étendant du Rio-Lau à la limite sur de la province de Tanger;
Tanger 3 Uad Lau 3/1
Martil 3/2
Mdiq 3/3
Fnideq 3/4
Alcazar seguer 3/5
4- Quartier de Larache:
s’étendant de la limite sud de la province de Tanger à la limite sud de l’ancienne zone de protectorat espagnol ;
Larache 4 Asilah 4/1
5- Quartier de Kenitra:
s’étendant de la limite sud de l’ancienne zone de protectorat espagnol jusqu’à l’embouchure de l’oued Nefifikh ;
Kenitra 5 Rabat 5/1
6- Quartier de Casablanca:
s’étendant de l’embouchure de l’oued Nefifikh jusqu’à Oualidia
Casablanca 6 Mohammedia 6/1
El-Jadida 6/2
7- Quartier de Safi:
s’étendant de l’embouchure du Rio-Kiss jusqu’à l’embouchure du Rio-Abduna
Safi 7 Essaouira 7/1
8- Quartier d’Agadir:
s’étendant de l’embouchure de l’oued Aït –Ameur jusqu’à l’embouchure de l’oued Drâa
Agadir 8
9- Quartier de Tarfaya:
s’étendant de l’embouchure de l’oued Drâa au parallèle 27° 40′ de latitude nord
Tarfaya 9

 

 

La stratégie portuaire à l’horizon 2030

Les ports du Royaume constituent un maillon clé des chaines logistiques des échanges externes et un levier important du développement économique et social du pays. Leur développement doit donc être harmonieux et en cohérence avec nos ambitions nationales.

La vision du nouveau paysage portuaire marocain proposée pour les vingt prochaines années est, de ce fait, basée sur une stratégie de développement portuaire ambitieuse et étroitement coordonnée avec les politiques d’aménagement du territoire et environnementale.

Cette stratégie constitue un cadre prospectif, global et cohérent de développement harmonieux des ports du Royaume, maillon clé des chaines logistiques des échanges externes et levier important du développement économique et social du pays .→ lire la suite …

 

Tenant compte des défis majeurs auxquels le Maroc est confronté, notamment celui de l’ouverture sur les échanges commerciaux internationaux, ainsi que les aspirations et objectifs stratégiques gouvernementaux, le Ministère a défini une stratégie dans le secteur portuaire à l’horizon 2030, dont les axes principaux visent à :

        • Rechercher la performance portuaire grâce notamment à l’incitation à l’innovation ;
        • Favoriser la performance logistique ;
        • Optimiser la valorisation des infrastructures portuaires et de connexion existantes ;
        • Se positionner dans le contexte national, régional et international ;
        • Tirer parti du rôle structurant des ports ;
        • Intégrer les objectifs environnementaux et urbains dès la phase de conception des projets d’investissement ;
        • Permettre l’adaptation aux incertitudes du long terme.

Dans ce contexte, une nouvelle approche a été adoptée, basée sur le concept de pôle portuaire qui permettra à chacune des régions du Royaume de promouvoir ses atouts, ses ressources et ses infrastructures et de bénéficier du dynamisme économique engendré par les ports.

La stratégie portuaire

 

Typologie des ports

la typologie des ports marocains:

      • 13 ports ouverts au commerce extérieur (Nador, Al Hoceima, Tanger, Tanger-Med, Kénitra, Mohammedia, Casablanca, Jorf Lasfar, Safi, Agadir, Tantan, Laâyoune et Dakhla) ;
      • 10 ports de pêche à vocation régionale (Ras Kebdana, El Jebha, M’diq, Larache, Mehdia, El Jadida, Essaouira, Sidi Ifni, Tarfaya et Boujdour) ;
      • 9 ports de pêche à vocation locale (Cala Iris, Sidi Hssaine, Chmaala, Fnideq, Ksar Sghir, Assilah, Salé, Souiria Lakdima et Imesouane) ;
      • 6 ports de plaisance (Saidia, Kabila, Marina Smir, Bouregreg, Sables d’or et Marina d’Agadir).

 

Port de commerce : Un port de commerce est un port dont l’une des fonctions est le chargement et le déchargement de marchandises commerciales. Le transit marchand est de plus en plus basé sur les conteneurs et une manipulation automatisée sur des aires de stockage provisoire situées près des quais. Des marquages au sol aident à placer ou empiler le conteneur tout en économisant l’espace disponible. Quelques produits continuent à circuler en vrac.

Port de pêche : Un port de pêche est un port situé en bord de mer, d’étendue d’eau ou de rivière et réservé aux embarcations ou aux navires de pêche. Grâce à ses infrastructures, il permet et facilite le débarquement de leur chargement.

Port de plaisance : Un port de plaisance (parfois confondu avec la marina) est un port situé en bord de mer ou des rivières, réservé aux bateaux de plaisance à voile et à moteur.

Il accueille des bateaux résidant à l’année ou des bateaux visiteurs (de passage) en offrant des services variables d’un port à l’autre.

 

Les pôles portuaires et leur vocation

Un pôle portuaire est un regroupement géo-économique et stratégique des ports d’une région ou d’une zone autour d’un ou plusieurs ports majeurs. Il permet d’apporter une vision régionale de la stratégique portuaire et de valoriser les avantages comparatifs dont disposent chaque pôle, son économie, ses infrastructures, ses ports et ses villes.

 

L’élaboration de la stratégie portuaire a conduit à définir 6 pôles portuaires:

      1. Le pôle de l’Oriental tourné vers l’Europe et la Méditerranée et notamment le Maghreb,
      2. Le pôle du Nord-Ouest, porte du Détroit avec Tanger,
      3. Le pôle de Kenitra-Casablanca qui regroupe notamment deux ports, Mohammedia et Casablanca, au sein d’une même conurbation,
      4. Le pôle Abda – Doukkala, centre de l’industrie lourde, avec Jorf et Safi,
      5. Le pôle du Souss – Tensift, avec le complexe portuaire d’Agadir,
      6. Le pôle des Ports du Sud regroupant 3 ports : Tan Tan, Laâyoune, et Dakhla.

 

Les pôles-portuaires et leur vocation

 

Le concept de pôle portuaire permet de décider d’une implantation régionale stratégique des ports majeurs ayant un rôle structurant en termes d’aménagement du territoire et dans la mise en oeuvre des stratégies sectorielles. Les rôles des autres ports du même pôle sont organisés en conséquence, soit dans une optique de complémentarité ou de spécialisation.

Le pôle permet de lier le développement portuaire à une région et à son environnement, et donc d’appréhender, dans un premier temps, les flux et la demande indépendamment des capacités portuaires existantes de chaque port.

Textes de références :

Code de Commerce Maritime : Des quartiers maritimes
  • Dahir n° 1-58-106 du 15 février 1961 modifiant et complétant l’annexe I du dahir du 31 mars 1919 formant code de commerce maritime et l’article 44 de l’annexe III formant règlement sur la pêche maritime. Bulletin officiel n° 2522 du 24-02-1961

 

 Titre deuxième : De l’immatriculation des navires

Chapitre premier : Des quartiers maritimes

 

Article 43 : Le littoral du Royaume du Maroc est divisé en neuf quartiers maritimes avec chefs-lieux et sous-quartiers ainsi qu’il est indiqué ci-après :

1° Quartier de Nador :

Chef-lieu : Nador ;

Sous-quartiers: Saïdia et Ras-Kebdana, s’étendant de l’embouchure du Rio-Kiss jusqu’à l’embouchure du Rio-Abduna ;

2° Quartier d’Al Hoceima :

Chef-lieu: Al Hoceima ;

Sous-quartiers : Torres-de-Alcala, Jebha, s’étendant de l’embouchure du Rio-Abduna à l’embouchure du Rio-Lau ;

3° Quartier de Tanger :

Chef-lieu : Tanger ;

Sous-quartiers: Uad-Lau, Martil, Mdik, Fnideq, Alcazarseguer, s’étendant du Rio-Lau à la limite sur de la province de Tanger ;

4° Quartier de Larache :

Chef-lieu : Larache ;

Sous-quartier : Asilah, s’étendant de la limite sud de la province de Tanger à la limite sud de l’ancienne zone de protectorat espagnol ;

5° Quartier de Kenitra ;

Sous-quartier : Rabat, s’étendant de la limite sud de l’ancienne zone de protectorat espagnol jusqu’à l’embouchure de l’oued Nefifikh ;

6° Quartier de Casablanca :

Chef-lieu : Casablanca ;

Sous-quartiers: Mohammedia et El-Jadida, s’étendant de l’embouchure de l’oued Nefifikh jusqu’à Oualidia (inclus) ;

7° Quartier de Safi :

Chef-lieu: Safi ;

Sous-quartier : Essaouira, s’étendant d’Oualida (exclus) jusqu’à l’embouchure de l’oued Aït-Ameur ;

8° Quartier d’Agadir :

Chef-lieu : Agadir, s’étendant de l’embouchure de l’oued Aït –Ameur jusqu’à l’embouchure de l’oued Drâa.

9°Quartier de Tarfaya :

Chef-lieu : Tarfaya s’étendant de l’embouchure de l’oued Drâa au parallèle 27° 40′ de latitude nord.

 

Article 44 : Un décret rendu sur la proposition du ministre chargé de la marine marchande fixera les indicatifs des ports d’attaches des navires immatriculés sous pavillon marocain.

 



Share

Read More Post
error: Content is protected !!