Accueil Cahier des charges auto-école Ouvrir une auto-école : Capacités financières et techniques

Ouvrir une auto-école : Capacités financières et techniques

admin

Ouvrir une auto-école n’est pas toujours simple : il faut s’imposer sur un marché très concurrentiel et faire face au pouvoir d’achat limité des consommateurs (notamment les jeunes). Malgré tout, de nombreuses auto-écoles voient le jour chaque année. Cependant, cette profession est très encadrée et il faut pouvoir répondre à un certains nombres d’exigences. Lire plus ….

Les étapes pour ouvrir une auto-école

Réaliser l'étude de marché d'une auto-école

Pour créer une auto-école, la première étape consiste à réaliser une étude de marché.

L’étude de marché d’une auto-école doit prendre en compte plusieurs paramètres.

Tout d’abord, vous devrez, analyser le potentiel commercial de la commune où vous vous installez :

  • Quel est l’âge moyen des habitants ? Cela correspond-il au public des auto-écoles ?
  • Combien y a-t-il d’auto-écoles dans cette commune ?
  • Il y a-t-il une demande non satisfaite auprès des habitants ?

Un autre facteur à prendre en compte est celui de la concurrence indirecte en provenance d’Internet. Plusieurs sites proposent des cours à distance permettant de préparer l’examen du code de la route à des tarifs plus avantageux que dans une auto-école traditionnelle.

Cela dit, les candidats restent très nombreux, et les personnes souhaitant monter une auto-école ont encore leur mot à dire, d’autant plus que les leçons de conduite sont difficilement remplaçables par Internet.

Conseils pour ouvrir une auto-école et réussir

  • n’oubliez pas que la plupart de vos clients seront très jeunes: choisissez une style de communication et un type de véhicule qui correspond à votre cible,
  • réfléchissez bien au choix de votre emplacement: vous devez être visible et facilement accessible par votre clientèle,
  • soignez votre présence sur internet et les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Youtube…) car c’est ce que votre cœur de cible attend,
  • soignez la qualitéde vos prestations, car les auto-écoles sont très dépendantes du bouche-à-oreilles,
  • capitalisez sur les témoignages. Lire plus ….

Capacités financières et techniques dont doit disposer l'auto école

Capacités financières

L’établissement d’enseignement de la conduite doit disposer des ressources financières lui permettant d’assurer les dépenses se rattachant à son activité, notamment :

  • garantir les coûts et les dépenses de fonctionnement ainsi que les rémunérations des salariés de l’établissement ;
  • souscrire une police d’assurance couvrant ses salariés et les candidats contre les risques et dommages qu’ils pourraient subir au sein de l’établissement ;
  • maintenir les équipements utilisés dans l’enseignement de la conduite, y compris les véhicules d’enseignement de la conduite ;
  • être propriétaire, d’au moins, d’un véhicule d’enseignement de la conduite, autre que les catégories « A » et « A1 ».

Capacités techniques

L’établissement d’enseignement de la conduite doit disposer des capacités techniques lui permettant d’enseigner les cours de conduite, notamment :

  • un système d’information pour la gestion des affaires de l’établissement ;
  • une connexion au système d’information relevant de l’administration relatif à la gestion des permis de conduire ;
  • une connexion au réseau internet ;
  • les autorisations légales des créateurs ou propriétaires des outils et des supports pédagogiques et didactiques utilisés par l’établissement pour l’enseignement de la conduite ;
  • à titre facultatif un simulateur de conduite, pour dispenser la formation pratique.
simulateur-de-conduite-voiture

Textes de référence

Dahir n° 1-10-07 du 11 février 2010 portant promulgation de la loi n° 52-05 portant code de la route. Bulletin officiel n° 5874 du 16-9-2010.

 

Chapitre I

Des conditions de l’exercice de la profession

 

Article 239

L’enseignement de la conduite ou de l’éducation à la sécurité routière, ne peut être dispensé que par un établissement dont l’ouverture et l’exploitation sont subordonnées à une autorisation délivrée à cet effet par l’administration.

 L’autorisation visée ci-dessus est délivrée à toute personne physique ou morale qui s’engage à respecter les clauses d’un cahier des charges, établi à cet effet par l’administration, qui définit :

  1. Les capacités financières et techniques dont doit disposer l’établissement ;
  2. Les moyens et les modalités d’exploitation de l’établissement ;
  3. Les compétences requises pour dispenser l’enseignement de la conduite ou l’éducation à la sécurité routière ;
  4. Les méthodes, programmes et outils de l’enseignement de la conduite ou l’éducation à la sécurité routière.

Les titulaires de l’autorisation d’ouverture et d’exploitation des établissements d’éducation à la sécurité routière ont l’obligation d’accueillir, dans les conditions fixées par le cahier des charges, les personnes désirant se soumettre à des sessions d’éducation visée aux articles 26, 33, 34 et au deuxième alinéa de l’article 35 de la présente loi.

 L’activité d’enseignement de la conduite et l’activité d’organisation de sessions d’éducation à la sécurité routière ne peuvent être cumulées par un  même établissement. 

  • Décret n° 2-10-432 du 29 septembre 2010 pris pour l’application des dispositions de la loi n° 52-05 portant code de la route, relatives à l’enseignement de la conduite. Bulletin officiel n° 5878 bis du 30-9-2010.

 

Article 5

Le cahier des charges visé au deuxième alinéa de l’article 239 de la loi n° 52-05 précitée est établi par le ministre de l’équipement et des transports.

 

Arrêté du ministre de l’équipement et du transport n° 271-13 du 23 janvier 2013 fixant le cahier des charges pour l’ouverture et l’exploitation des établissements d’enseignement de la conduite. Bulletin officiel n° 6128 du 21-2-2013

Chapitre II

Capacités financières et techniques dont doit disposer

l’établissement d’enseignement de la conduite

 

Article 6

En application de l’article 239 de la loi n° 52-05 portant code de la route, l’établissement d’enseignement de la conduite doit disposer des ressources financières lui permettant d’assurer les dépenses se rattachant à son activité, notamment :

  • garantir les coûts et les dépenses de fonctionnement ainsi que les rémunérations des salariés de l’établissement;
  • souscrire une police d’assurance couvrant ses salariés et les candidats contre les risques et dommages qu’ils pourraient subir au sein de l’établissement ;
  • maintenir les équipements utilisés dans l’enseignement de la conduite, y compris les véhicules d’enseignement de la conduite ;
  • être propriétaire, d’au moins, d’un véhicule d’enseignement de la conduite, autre que les catégories  « A »  et  « A1 ».

 

Article 7

En application de l’article 239 de la loi n° 52-05 portant code de la route, l’établissement d’enseignement de la conduite doit disposer des capacités techniques lui permettant d’enseigner les cours de conduite, notamment :

  • un système d’information pour la gestion des affaires de l’établissement;
  • une connexion au système d’information relevant de l’administration relatif à la gestion des permis de conduire ;
  • une connexion au réseau internet;
  • les autorisations légales des créateurs ou propriétaires des outils et des supports pédagogiques et didactiques utilisés par l’établissement pour l’enseignement de la conduite;
  • à titre facultatif un simulateur de conduite, pour dispenser la formation pratique.

 

Tu pourrais aussi aimer